Anecdotes étonnantes sur le Japon

Publié par Thibaud TRICHARD le

Anecdotes étonnantes sur le Japon

Le Japon attire les convoitises pour de nombreuses raisons mais le pays regorge de petites anecdotes croustillantes, amusantes et étonnantes. Vous nous avez demandé un blog sur des anecdotes traitant de sujets surprenant et même effrayant. Exhaussons vos vœux et plongeons-nous dans 3 anecdotes autours du Japon.

La voix inconnue de l’empereur

Qu’est ce que cela veut bien pouvoir dire ? Figurez-vous que dans la première partie du 20ème siècle, l’empereur était là-bas considéré comme un dieu, un être intouchable. Il était ainsi presque impossible de s’approcher de lui et encore moins de pouvoir entendre sa voix. C’est suite à la seconde guerre mondiale que sa voix va retentir pour la première fois. Suite aux bombardements dont fut victime, le Japon se vit dans l’obligation de capituler. Aux yeux des habitants, bien que la situation désespérée, tant que l’empereur n’avait pas parlé, il n’était pas possible de reconnaitre officiellement la défaite. C’est ainsi qu’au milieu du mois d’août, au travers de la radio nationale que l’empereur Hirohito va annoncer la capitulation officielle de son pays aux Japonais. Cliquez ici pour voir son discours. Ce sera la première fois pour tous les habitants du pays qu'ils entendront la voix de leur empereur. 

Suite à ce discours, l’empereur conservera son titre mais perdra aux yeux du pays sont image de Dieu (entre la mort et un statut, le choix se comprends).

Empereur Japonais

Tuer ses enfants pour devenir Kamikaze ?

Après avoir parlé de guerre, on va peut-être partir sur du positif ?  Et bien non, ce n’est pas pour tout de suite 😊.

Accrochez-vous car cette histoire est complètement dingue. On se retrouve dans la période de la seconde guerre mondiale et plus précisément en 1944. La situation se complique fortement pour le Japon et la défaite semble être de plus en plus proche. Un certain soldat nommé Hajime Fujii faisant parti de l’armée Japonaise à un grade relativement élevé fait parti de la brigade appelée « Tokkotai ». C’est un groupe de kamikaze qui se suicidait afin d’emporter le plus d’opposants possible. Fujii donnait à ses soldats le sens du sacrifice et en expliquait l’importance notamment pour l’honneur. Il voyait ses soldats partir au casse-pipe et mourir pour la patrie et voulu ainsi en faire de même. Cependant, étant un soldat célèbre et ayant une famille et des enfants, cela l’empêcha de donner sa vie pour l’honneur. Il fut rongé par la situation et sa femme nommée Fukoko essayait en vain de le dissuader de commettre cet acte. La situation n’a fait qu’empirer et Fukoko ne voulait pas vivre sans son mari ou avec un mari rempli de regrets jusqu’à sa mort. C’est alors qu’elle prend la décision la plus surprenante. Elle décida en décembre 1944 de rédiger une dernière lettre à son mari lui disant de faire son devoir et qu’ils se retrouveraient après la mort. Elle s’est ensuite dirigée vers un lac d’eau gelée avec ses deux enfants âgées de 1 et 3 ans. Elle les a attachés à elle avant de se jeter dans l’eau et mourir ensemble noyés. Par suite de cela, Fujii n’ayant plus de famille a fait son devoir de kamikaze le 8 février 1945 en détruisant avec 8 autres avions un bateau américain emportant 158 soldats au total. Cette anecdote n’est pas joyeuse mais est absolument hallucinante et il nous semblait intéressant de vous la raconter.

Avion en escadron Japon

Des lumières contre le suicide

Pour continuer notre lancée sur ce blog parlant de sujets difficiles, continuons en parlant d’une des techniques utilisées sur place pour combattre les suicides (le japon est un des pays ayant le plus haut taux de suicide par habitant). Etant donné que de très nombreuses personnes mettaient fin à leurs jours et se jetant sur les rails du métro, l’entreprise East Japan Railways a décidé de faire quelque chose pour réduire ces décès. Ils ont ainsi mis en place des lumières bleus au-dessus du quai de métro. Pourquoi faire cela me direz-vous ? Cette couleur est réputée pour diminuer le stress en apaisant l’esprit. Le porte-parole de l’entreprise sait que cela semble étonnant et que scientifiquement, il n’y a pas de preuves officielles prouvant ces effets bénéfiques du bleu mais dis vouloir au moins essayer de sauver un maximum de vies. Les résultats se sont plutôt avérés payant en réduisant de manière significative le nombre de suicide mais les chiffres restent très élevés (2000 personnes en un an). Il serait peut-être temps de chercher à corriger le problème à la source et non pas traiter les symptômes de ces chiffres inquiétants.

 

En résumé

Aujourd’hui, comme demandé, on a parlé d’anecdotes très surprenantes mais autour de sujets qui n’inspirent pas la joie. Pas d’inquiétudes pour ceux qui veulent des anecdotes plus amusantes, cela arrivera dans les semaines à venir sur le blog Wooger.

A très vite,

 

Découvrez notre gamme de hoodies 

 Nouvelle Collection Hoodie Wooger

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire