Ou en sont les Jeux Olympiques de Tokyo ?

Publié par Thibaud TRICHARD le

Ou en sont les Jeux Olympiques de Tokyo ?

L’organisation de Jeux Olympiques est loin d’être facile. Il faut en effet se faire sélectionner par le rigoureux Comité International Olympique. Les jeux censés se dérouler en 2020 devaient commencer lors du moins de juillet de la même année pour une durée d’un peu plus d’un mois. Pour cette année, seulement 3 villes ont déposé une candidature à son organisation (ce nombre est le plus faible jamais enregistré). Parmi ces 3 villes, on retrouve la capitale espagnole, la ville d'Istanbul ainsi que la fameuse ville de Tokyo. C’est plus de 7 ans avant le début des festivités, au Brésil que le grand gagnant à été annoncé par le CIO. C’est le Japon qui accueil 125ème Jeux Olympiques. Une joie immense qui s’est transformé en un projet épineux.

 

Le financement de ces 125ème Jeux Olympiques.

Gagner le droit d’organiser les Jeux Olympique est une chose, les financer en est une autre. Effectivement, les sommes qui sont mises sur la table atteignent toujours des montant faramineux. Le monde entier a les yeux rivés sur le pays organisateur, il est donc important d’avoir une préparation optimale. Lors des estimations initiales, l’enveloppe budgétaire avoisinait les 12 milliards d’euros ! Ce budget immense s’est vu finalement multiplié par plus de deux pour atteindre les 25 milliards d’euros.

 

Comment peut-on atteindre des montants si importants ? Tout d’abord, pour accueillir autant d’évènements sportifs et d’athlètes, il faut respecter des règles strictes en termes de préparatifs. Il faut ainsi investir dans de nouveaux stades, de nouvelle infrastructure etc. A cela s’ajoute toutes les rénovations des infrastructures existantes mais qui ne correspondent pas aux critères du CIO. Il faut également. En parallèle, de nombreux petits investissements sont à considérer comme la production de produits dérivés, la communication etc. Cependant, voyant les dépenses exploser très largement au-dessus des prévisionnels, les organisateurs ont décidé de diminuer les investissements dans certains projets. Le stade principal a donc vu son budget réduire de 600 millions d’euros, d’autres structure comme la piscine ont vu leurs tailles réduire de 25% environ. La même chose est arrivée pour le volley et bien d’autres sports.

 

Quel était l’objectif pour la Japon d’organiser ces Jeux Olympiques

Il faut savoir que ces Olympiades devaient accueillir plus de 10 000 athlètes. Au-delà du nombre de sportifs, les télévisions du monde entiers se déplacent tous les 4 ans afin de retransmettre chaque action sportive. Par conséquent, l’enjeu est immense pour le pays afin de montrer une image positive du pays et ainsi continuer d’accroître son attractivité. L’aspect est également politique et évidemment économique. En effet, entre 8 et 9 millions avaient été mis en vente avec des prix allant de 40 à 2500 euros. La moyenne des billets est estimée à 65 euros environ ce qui représenterait un total de 520 000 000 d’euros. Il faut y ajouter les touristes qui représentaient un total de 600 000 euros. Ces derniers investissent en général de manière massive dans les produits dérivés. Ces produits montrent en général des moments ou dessins ayant un lien direct avec les Jeux Olympiques mais peuvent également faire des références culturelles comme notre Hoodie Kanagawa ou la collection de kimonos. C’est plus de 3500 produits dérivés qui avaient été imaginés et prêt à être mis en vente. Pour avoir un ordre d’idée, lors des Jeux de Londres, les goodies avaient générés plus de 1,3 milliard d’euros.

 

 

Piste Olympique

 

 

Le Japon et ses 32 millions de touristes annuels possède déjà une image très positive à l’international. La courbe de touriste a augmenté de façon exponentielle ces dernières années. Le pays comptait ainsi continuer l’amélioration de son image et de son attractivité. Pour se faire, certaines décision politiques ont vu le jour. Parmi celles-ci, l’interdiction de fumer dans certains lieux afin de renvoyer une image propre. Les casinos ont également été légalisés pour l’événement. Cela avait pour objectif de s’adapter au maximum à la culture occidentale et ainsi gagner la confiance de ces touristes. L’Empire du Soleil Levant a également cherché à maximiser les dépenses des touristes car de nombreuses analyses ont prouvés que les jeux olympiques poussent à la perte plutôt qu’a un gain financier.

 

 

L‘arrivée du covid-19 et de ses conséquences

 

Tout était trop beau pour le Japon et ses habitants. Le Covid-19 est venu chambouler de façon jamais vu l’organisation de ces Jeux Olympiques. Le CIO a essayé de conserver les dates initialement prévues mais a été finalement été reporté à l’année suivante. Malgré ce report et la longueur inattendu du virus et de ses conséquences restrictives, les représentant japonais refusent d’abdiquer et gardent espoir. L’un des ministres s’est exprimé « vu la situation du coronavirus, tout peut arriver ». La volonté d’organiser l’évènement est donc bel et bien présente. De son côté, le CIO rassure les sceptiques et ont dit que si ces jeux étaient amenés à voir le jour, ils seraient sécurisés et sans dangers.

 

 

Il est facilement compréhensible d’observer que les politiques japonais souhaitent organiser cet évènement planétaire. Lorsque l’on voit les enjeux financiers, l’annulation serait dramatique. C’est en effet plus de 35 milliards d’euros qui seraient perdus (1% du PIB du Japon. Un nouveau report coûterait quant à lui environ 5 milliards d’euros tandis que l’organisation des JO à huit clos couterait 18 milliards d’euros et plus ou moins 11 milliards si les stades venaient à être remplis à 50% de leurs capacités.

 

 

En résumé

Comme vous pouvez l’imaginer, de prime abord le pays était fier et heureux d’organiser ces 125ème Jeux Olympiques. Malheureusement, la désillusion à remplacer l’excitation à cause du virus de Covid-19 qui est venu chambouler la Terre entière. Les mois à venir vont être décisif pour le pays. C’est en effet une bombe à retardement qui risque de leurs exploser dans les mains et qui causerait des dommages qui s’étaleraient sur plusieurs années voire décennies. Cette affaire ne nous a pas encore dit son dernier mot, nous suivrons donc cela de très près.

 

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire